[Vie de classe] : 6 décembre : Saint Nicolas, le saint patron des écoliers

Publié le par La classe de Frédéric SCHMITT

Aujourd'hui, c'est le 6 décembre.

C'est le jour de la Saint Nicolas. C'est le saint patron des écoliers du monde. C'est un grand personnage que j'admire beaucoup.

Du coup, comme tu es un écolier, aujourd'hui, c'est aussi un peu ta fête.

En cadeau, je ne peux m'empêcher de te partager cette magnifique légende, chère à mes yeux.
Petit, écolier, en Lorraine, le Saint Nicolas me faisait rêver...peut-être même plus que le père Noël.

[Vie de classe] : 6 décembre : Saint Nicolas, le saint patron des écoliers

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Tant sont allés, tant sont venus Que vers le soir se sont perdus Ils sont allés chez le boucher Boucher, voudrais-tu nous loger ?

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Ils n'étaient pas sitôt entrés Que le boucher les a tués Les a coupés en p'tits morceaux Mis au saloir comme pourceaux

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Saint Nicolas au bout d'sept ans Vint à passer dedans ce champ Alla frapper chez le boucher Boucher, voudrais-tu me loger ?

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Entrez, entrez Saint Nicolas Il y a de la place, il n'en manque pas Il n'était pas sitôt entré Qu'il a demandé à souper.

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Du p'tit salé, je veux avoir Qu'il y a sept ans qu'est dans le saloir Quand le boucher entendit ça Hors de la porte il s'enfuya.

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Boucher, boucher, ne t'enfuis pas Repens-toi, Dieu te pardonnera Saint Nicolas alla s'asseoir Dessus le bord de ce saloir.

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Petits enfants qui dormez là Je suis le grand Saint Nicolas Et le Saint étendant trois doigts Les petits se lèvent tous les trois.

Ils étaient trois petits enfants Qui s'en allaient glaner aux champs Le premier dit "j'ai bien dormi" Le second dit "Et moi aussi" Et le troisième répondit "Je me croyais au Paradis".

Pour en savoir davantage :

La légende de Saint-Nicolas

La légende fait vibrer petits et grands...

Qui s’intéresse à la Lorraine, rencontrera très vite et partout…..Saint-Nicolas.

Le Saint Patron est aimé, raconté, fêté à l’envi dans les foyers lorrains depuis le Moyen Age.
La ville de Saint-Nicolas-de-Port à 15 km de Nancy, accueille une des plus belles et des plus pures basiliques  de France qui abrite les reliques du saint.
En Lorraine, des dizaines de rues et de portes d’octroi portent son nom. Ici, c’est un honneur de s’appeler Nicolas.

On lui doit des légendes et  des contes,  des traditions et des miracles. Il patronne et protège d’innombrables confréries et métiers.
Sa fête a lieu le 6 décembre.
Les petits lorrains l’attendent avec impatience car il apporte cadeaux  et friandises, comme le Père Noel et peut être même mieux que le Père Noel ! Le 5 décembre au soir, dans chaque famille, devant la cheminée, on place quelques sucres ou des carottes (pour la mule) et un petit verre de mirabelle (pour Saint-Nicolas).
Il passe dans la nuit et dépose des surprises aux enfants sages –et des martinets (des fouets !) à ceux qui n’ont pas été sages. Le verre est vide et la mule a mangé ce qu’on avait prévu pour elle. C’est la fête à la maison mais aussi dans les rues et  à l’école où Saint-Nicolas à la barbe blanche, avec son manteau rouge, équipé de sa crosse d’évêque, passe aussi. Il apporte des livres et du pain d’épices.
Parfois, il est accompagné du Père Fouettard, beaucoup moins apprécié des enfants qui comme son nom l’indique, punit les enfants désobéissants.

C’est une fête importante, attendue par tous.
Des traditions et contes semblables se retrouvent en Allemagne, en Flandre….. et jusqu’en Russie qui partage d’ailleurs avec la Lorraine d’avoir Saint-Nicolas pour Patron. Il est partout le Patron des Enfants : on raconte qu’il a ressuscité trois petits enfants tués et mis au saloir par un horrible boucher. Saint-Nicolas est d’ailleurs représenté souvent avec trois enfants à ses pieds ou même encore dans un saloir et qui tendent les bras vers lui.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :